Christian Bigaud - Orgue de barbarie
Chanson française d'hier et d'aujourd'hui

RETOUR page ACCUEIL
Spectacles et animations : voir page d'accueil
ORGUE de BARBARIE : fabrication
Durant 20 ans de 1979 à 1999, dans son atelier de St Etienne sur Reyssouze (Ain), Christian Bigaud a construit et réparé des instruments de musique mécanique destinés pour la plupart à des artistes du spectacle et des collectionneurs. Cette page montre l'évolution dans la création des instruments sans toutefois détailler les recherches d'archives et les restaurations d'appareils qui ont été indispensables au développement des fabrications.

D'autres éléments biographiques : voir page créations
1er orgue de barbarie : 1978
Décor peint par  Dominique Baumont
Jour "J" de la Musique : 21 Juin 1978, orgue de barbarie en calèche dans les rues de Bourg-en-Bresse
 
2ème orgue de barbarie : 1978
"Manu" et son orgue de barbarie
1977 / 1978 - Fabrication de deux prototypes d'orgues de barbarie 24 touches à carton perforé. Le premier est présenté au "Jour J de la musique" (21 Juin 1978, préfiguration de la Fête de la Musique), le second va servir de modèle à une première série d'instruments, il est encore tourné par "Manu".

Le décor peint est l'oeuvre de Dominique Baumont.
 
"Reboul Claude" avec son orgue de barbarie, saltimbanque sur le parvis Beaubourg
"Jean Piero" avec son orgue de barbarie a longtemps joué au pied du Sacré Coeur de Paris
 
orgue de barbarie 24 touches 1979
Orgue de barbarie 24 touches 1979
1979 - Première série d'instruments : 24 touches, gamme Thibouville, 24 flûtes en bois, lecture mécanique du carton perforé. Premiers clients "Reboul Claude" et "Jean Piero". C'était encore un temps où nous n'étions qu'une dizaine de joueurs d'orgue de barbarie sur toute la France.
 
Orgue de barbarie 24 touches 1980
Une partie des tuyaux est pliée sous l'orgue de barbarie afin d'en réduire les dimensions Roger Journeau et son orgue de barbarie sur le pont St Louis  derrière Notre Dame de Paris
 
Duo orgue de barbarie-hélicon au Musée de St Fargeau dans l'Yonne
"Albert Thierry" a fait le tour du monde avec son orgue de barbarie
1980 - Après la création d'un prototype d'instrument de plus petites dimensions, fabrication d'une nouvelle série d'orgues certains à lecture mécanique 24 touches, d'autres à lecture pneumatique 27 touches. Suivant les modèles les instruments possèdent entre 28 et 42 flûtes , avec ou sans registre.
"Albert Thierry" (ci-contre) a été chanter tout autour du monde accompagné par son instrument.
Duo orgue de barbarie, hélicon au musée de St Fargeau.
 
Orgue de barbarie 39 touches : 1981
Octobre 1981 : concert d'orgue de barbarie à l'église St Merri de Paris organisé par Henri Triquet
1981 - Fabrication d'un orgue 39 touches (gamme 36 touches Thibouville + 3 touches pour les percussions) pour le Musée de la Musique Mécanique de Paris. L'instrument comporte 90 flûtes avec 3 registres manuels, lecture mécanique du carton perforé.
Il est présenté en concert le 4 Octobre 1981 en l'église St Merri à Paris. Cet instrument tourne aujourd'hui dans un musée de la région Rouennaise.
 
Christian Bigaud et son orgue de barbarie 36 touches
"Jean Piero" et son orgue de barbarie 36 touches, devant "Le lapin agile" à Montmartre
1982 - Orgues 36 touches gamme Thibouville, lecture pneumatique, 72 flutes, 3 registres manuels.
De nombreuses pièces musicales ont été écrites ou transcrites spécialement pour ces instruments, en jazz et en musique contemporaine.
 
Grand orgue de barbarie 79 touches : 1983
 
23 Septembre 1984 : concert d'orgues de barbarie église St Merri à Paris, 4 orgues Bigaud sont présentés au public
 
Lecteur de carton perforés de l'orgue de barbarie 79 touches
Christian Bigaud dans son atelier de St Etienne sur Reyssouze 1982/1983 - Grand orgue de danse 52/79 touches, lecture pneumatique, 6 registres automatiques, percussions. Le 23 Septembre 1984, un nouveau concert organisé par le Musée de la Musique Mécanique de Paris, permet d'écouter la diversité des instruments fabriqués depuis l'ouverture de l'atelier.

Voir plus de détails sur la fabrication de l'instrument (22 photos).
 
Machine à perforer les cartons d'orgues de barbarie
Music-Trace : logiciel destiné à tracer les cartons pour orgue de barbarie sur imprimante
1985 - 1987 Fabrication de machines à perforer les cartons, puis création d'un logiciel permettant de les tracer sur imprimante à partir de fichiers musicaux MIDI enregistrés sur ordinateur.
Etude d'un petit orgue électronique destiné à la pédagogie musicale à partir du tracé et de la perforation de cartons.
 
Petit orgue de barbarie destiné à la pédagogie
 
Les enfants découvrent le solfège en tournant la manivelle de l'orgue de barbarie
 
Première mondiale à MUSICORA 1987 : un orgue à tuyaux jouant grâce à une liaison MIDI avec un ordinateur
 
MUSICORA 1987 - Première démonstration lors de ce salon international de l'utilisation de l'informatique et du système MIDI (Musical Instrument Digital Interface) pour faire jouer un orgue à tuyaux en direct à partir d'un clavier électronique ou a partir d'un ordinateur avec des morceaux pré-enregistrés. Il est également possible de faire jouer simultanément un son de synthèse électronique en contre point de l'orgue.
 
Orgue à tuyaux 56 notes MIDI : 1987
Vielle à roue MIDI présentée aux "Rencontres de St Chartier" 1988
Clavier de clavecin adapté au système MIDI
 
Clavecin MIDI : le jeu sur le clavier est enregistré sur disquette et peut être reproduit automatiquement
 
1987 - Orgue à tuyaux 56 notes MIDI destiné à un spectacle pour enfants. L'instrument peut jouer en direct à partir d'un clavier électronique ou grâce à des disquettes pré-enregistrées.
1988 - Clavecin MIDI enregistrant et reproduisant le jeu du musicien.
1989 - Une aide de l'ANVAR permet de créer un second clavecin enregistrant et reproduisant la dynamique d'enfoncement des touches. Le CNSM de paris commande un instrument.
"Midification" de pédalier d'orgue, et de clavier de divers instruments.
 
Orgue de barbarie 27 touches : 1er Prix départemental des métiers d'arts 1991
Décor peint par Dominique Baumont
Orgue de barbarie 27 touches : 1990
 
Détail de l'orgue de barbarie "maléfique"
"Universal Barbarian Machine" : orgue à lecteur universel de cartons perforés produisant un son électronique de synthèse

1990 - Nouvelle série d'orgues de rues 27 touches, 36 ou 54 flutes, lecture pneumatique.
1991 - "Universal Barbarian Machine" orgue à carton perforé produisant un son électronique de synthèse, peu apprécié des intégristes de la musique mécanique.

 
"La machine infernale pour danser", clavier sonore géant pour une création chorégraphique
La marelle sonore : jeu de parcours musicaux pour l'éducation de l'oreille et de la mobilité
Comment fonctionne un orgue de barbarie
 
L'orgue de l'AN 1000 création pour la compagnie "Dusson-Lajoie"
L'orgue de l'AN 1000 : des tirettes manuelles remplacent le clavier 1991 - "Machine infernale pour danser" reconvertie ensuite en "Marelle sonore"
1992 - Fabrication d'une "machine orgue" destinée à un spectacle pour enfants.
1995 - Création d'un orgue montrant avec simplicité le fonctionnement d'un orgue à carton perforé.
Jusqu'en 1998, fabrication de nombreuses interfaces MIDI permettant de remplacer l'utilisation du carton perforé par des enregistrements sur disquettes pour de grands instruments de musique automatiques.
31/12/1998, fermeture de l'atelier .